LE MESSAGE DU PRÉSIDENT DU CIS

ENSEMBLE, Pour Un Secteur Privé National Fort ! 

Le Sénégal est une jeune nation dont les premières réalisations économiques sont l’œuvre de l’Etat. Celui-ci concentrait en lui les rôles de planificateur, bâtisseur, régulateur, investisseur. L’évolution de notre pays a dévié l’Etat de cette trajectoire initiale et a libéré de l’espace pour le secteur privé national. Sans véritables moyens et stratégie étatique visible, des hommes et des femmes sénégalais ont pris sur eux d’entreprendre, à leurs risques et périls, pour créer une émulation autour de l’écosystème de l’entreprise et se substituer au service public dans les domaines qui étaient ouverts.

Aujourd’hui, sans être parfait, le secteur privé national sénégalais existe et s’organise. C’est déjà un mérite ! Mais il reste à l’unifier, à le peaufiner, à mieux l’encadrer et surtout à en faire l’interlocuteur principal des décideurs nationaux et internationaux.

C’est dans cette perspective que nous avons créé, le 02 juin 2018, le Club des Investisseurs Sénégalais (CIS). Il regroupe des hommes et des femmes sénégalais, investisseurs ayant fait leur preuve, capitaines d’industries ou dans le domaine des services, champions dans leurs domaines et patriotes dans l’âme. Ceux-ci ont compris la nécessité de la mise en commun de leurs moyens, réseaux et expériences, pour un meilleur contrôle de l’économie sénégalaise par le secteur privé national.

Le Club des Investisseurs Sénégalais œuvre pour l’émergence d’un secteur privé national fort. Il travaille pour l’éclosion d’entreprises locales performantes. Il s’érige en partenaire de l’Etat pour une bonne prise en charge de nos intérêts nationaux économiques vitaux.

Le CIS travaille à un meilleur accès au marché national. Notre secteur privé n’est pas hégémonique dans son propre pays. Ses parts de marché sont marginaux. Il n’y a pas de système préférentiel prévisible qui le mette au cœur de l’économie. Notre ambition est d’être le principal maitre d’œuvre des politiques publiques de l’Etat du Sénégal. L’accès à notre marché national doit être naturel et par principe acquis dès lors que nos entreprises nationales ont les compétences de l’exécuter.

Le CIS travaille à ficeler un meilleur partenariat international en matière d’investissements. Notre patriotisme encourage les flux d’investissements étrangers, publics comme privés. En nous associant à eux, nous offrons à nos hôtes des possibilités réelles de co-investissement, la garantie d’un monitoring aligné sur les standards internationaux et la durabilité de leurs projets portés par des locaux.

Le CIS travaille à la prise en charge du débat économique national et international par le secteur privé. Les enjeux du monde moderne sont tels qu’un secteur privé progressiste se doit d’impulser une réflexion stratégique qui oriente et affine les politiques publiques. Dans le contexte d’un Sénégal en quête d’émergence, replacer les sujets économiques au cœur du débat est l’une des ambitions du CIS. Le but est de partager son vécu pour faciliter l’adoption de politiques économiques endogènes centrées sur le bien-être économique et social des sénégalais.

Le CIS est un outil stratégique et opérationnel indispensable à la promotion de l’économie sénégalaise. Il se met à la disposition de l’Etat, des investisseurs, des entrepreneurs et de toutes les parties prenantes. Exclusivement sénégalais, il prône un patriotisme économique inclusif qui ne laisse pas de place à la détestation de l’autre. Il recherche l’équilibre entre les besoins d’ouverture du monde moderne et la nécessaire approche situationniste qui permettra à notre pays de tirer son épingle du jeu. Avec cette approche, nous espérons participer à mettre le Sénégal, définitivement, sur la rampe de l’émergence.

 

Babacar NGOM

Président du Club des Investisseurs Sénégalais